Maître André ICARD
Avocat au Barreau du Val de Marne

L'expert désigné par la voie du référé administratif retrouve la possiblité de "concilier les parties si faire se peut"

Attention, pour accéder au contenu complet de certains articles, vous devez vous abonner. Cliquez ici pour vous abonner ! Si vous êtes déjà abonné, merci de vous connecter !

Le revirement de février 2005 de la jurisprudence du Conseil d'Etat à propos du référé administratif ordonnant une expertise avec pour mission de " concilier les parties si faire se peut "...