Maître André ICARD
Avocat au Barreau du Val de Marne

L’urgence du référé-liberté implique qu'une mesure visant à sauvegarder une liberté fondamentale doive être prise dans les quarante-huit heures

Attention, pour accéder au contenu complet de certains articles, vous devez vous abonner. Cliquez ici pour vous abonner ! Si vous êtes déjà abonné, merci de vous connecter !

Il n’y a pas urgence à prononcer l'expulsion d’un occupant sans droit ni titre même si cette occupation manifestement illicite constitue une entrave grave et fortement préjudiciable au bon fonctionnement de la mission de service public...