Maître André ICARD
Avocat au Barreau du Val de Marne

L'exercice du droit de préemption par le maire doit-il répondre à un intérêt général suffisant ?

Attention, pour accéder au contenu complet de certains articles, vous devez vous abonner. Cliquez ici pour vous abonner ! Si vous êtes déjà abonné, merci de vous connecter !

OUI: absolument, la mise en œuvre du droit de préemption par le maire de la commune doit, eu égard notamment aux caractéristiques du bien faisant l'objet de l'opération ou au coût prévisible de cette dernière, répondre à un intérêt général suffisant.