Maître André ICARD
Avocat au Barreau du Val de Marne

La consultation ne peut interdire à un avocat de donner ses références professionnelles « anonymisées » et ne doit pas être limitée aux seuls candidats ayant réalisé des publications sans que cela ne soit justifié par l’objet du marché

Attention, pour accéder au contenu complet de certains articles, vous devez vous abonner. Cliquez ici pour vous abonner ! Si vous êtes déjà abonné, merci de vous connecter !

Dans un arrêt de principe du 7 mars 2005, Communauté Urbaine de Lyon, requête numéro 274286, le Conseil d’Etat précise à propos d’une consultation lancée pour l’attribution d’un marché de prestations de conseils juridiques, que le principe du secret...