Maître André ICARD
Avocat au Barreau du Val de Marne

Une simple privation de vue ne constitue pas une atteinte à l'intérêt des lieux avoisinants susceptible de motiver un refus de permis de construire

Attention, pour accéder au contenu complet de certains articles, vous devez vous abonner. Cliquez ici pour vous abonner ! Si vous êtes déjà abonné, merci de vous connecter !

Un maire ne peut pas refuser un permis de construire au seul motif que l’immeuble envisagé priverait un certain nombre de riverains d’une vue sur un paysage.