Maître André ICARD
Avocat au Barreau du Val de Marne

Le maire peut-il procéder à l'interruption immédiate de travaux irrégulièrement entrepris ?

Attention, pour accéder au contenu complet de certains articles, vous devez vous abonner. Cliquez ici pour vous abonner ! Si vous êtes déjà abonné, merci de vous connecter !

OUI : la réponse du Ministère du logement, de l'égalité des territoires et de la ruralité à la question écrite n° 11109 de Monsieur le Sénateur Jean Louis Masson (Moselle - NI), publiée dans le JO Sénat du 23/10/2014 - page 2387, rappelle que l'article L.480-2 du code de l'urbanisme permet au maire de procéder à l'interruption immédiate des travaux irrégulièrement entrepris, sur le fondement d'un procès verbal d'infraction qui doit être transmis au ministère public, sans attendre le prononcé de la décision de l'autorité judiciaire.