Maître André ICARD
Avocat au Barreau du Val de Marne

Le cumul illégal d'une activité privé par un fonctionnaire entraîne-t-il forcément sa révocation ?

Attention, pour accéder au contenu complet de certains articles, vous devez vous abonner. Cliquez ici pour vous abonner ! Si vous êtes déjà abonné, merci de vous connecter !

NON : dans son arrêt en date du 12 mai 2014, la Cour administrative d'appel de Paris a jugé que la sanction de révocation n'est pas proportionnée à la gravité de la faute commise par un conducteur ambulancier de la fonction publique hospitalière qui a exercé une activité privée d'ambulancier hors des périodes de week-end et de congés pour un salaire de 400 à 800 euros par mois et qui a spontanément mis fin à ce cumul, avant qu'une procédure disciplinaire ne soit engagée contre lui.