Le droit public en partage

Accueil >> Bibliothèque (archives) >> Actualités juridiques >> Contentieux de l'exécution >> Que couvre l'indemnisation du préjudice subi au titre des sujétions imprévues ?
Mon panier : 0 modèles

Bibliothèque (archives)

Actualités juridiques

Contentieux de l'exécution

1 résultat pour votre recherche

RSS

Contentieux de l'exécution
09/12/2008 - Que couvre l'indemnisation du préjudice subi au titre des sujétions imprévues ?

L'indemnisation du préjudice subi par le titulaire d'un marché public de travaux à raison de sujétions techniques imprévues survenues au cours d'un chantier ne couvre ni les aléas normaux du chantier, ni une marge bénéficiaire supplémentaire, par rapport à celle incluse dans le prix initial du marché public. Les sujétions imprévues sont des difficultés matérielles rencontrées lors de l'exécution d'un marché public de travaux, présentant un caractère exceptionnel, imprévisibles lors de la conclusion du contrat et dont la cause est extérieure aux parties.

Dans un arrêt en date du 7 novembre 2008, le Conseil d'Etat considère que l'indemnisation du préjudice subi à raison de sujétions imprévues survenues au cours d'un chantier ne couvre ni les aléas normaux du chantier, ni une marge bénéficiaire supplémentaire, par rapport à celle incluse dans le prix initial du marché.L'article 20 du code des marchés publics dispose que « Sauf sujétions techniques imprévues ne résultant pas du fait des parties, un avenant ou une décision de poursuivre ne peut bouleverser l'économie du marché ou de l'accord-cadre, ni en changer l'objet. » Dans un arrêt du 30 juillet 2003, requête n° 223445, mentionné aux tables du recueil Lebon, le Conseil d'Etat a eu l'occasion de rappeler la définition de la notion de sujétions imprévues en indiquant que ne peuvent être regardées comme des sujétions techniques imprévues au sens de ces dispositions, que des difficultés matérielles rencontrées lors de l'exécution d'un marché, présentant un caractère exceptionnel, imprévisibles lors de la conclusion du contrat et dont la cause est extérieure aux parties.

 TEXTE - article 20 du code des marchés publics : "Sauf sujétions techniques imprévues ne résultant pas du fait des parties, un avenant ou une décision de poursuivre ne peut bouleverser l'économie du marché ou de l'accord-cadre, ni en changer l'objet."

  Conseil d'État, 7ème et 2ème sous-sections réunies, 07/11/2008, 290699, Inédit au recueil Lebon

Cabinet d'Avocats André ICARD
64, avenue Louis Aragon - 94800 VILLEJUIF
Métro ligne 7 (Plaque bleue) : Villejuif - Louis Aragon
Tél : 01 46 78 76 70 - Fax : 01 46 77 04 27

« Retour

Vous recherchez :
trophee
Vainqueur du Trophée de la communication juridique.

Espace clients

Contact avocats

Contact presse

Cabinet d'Avocats Andre ICARD Maître André ICARD
Avocat au Barreau du Val de Marne
64, avenue Louis Aragon - 94800 VILLEJUIF
Métro : Villejuif Louis Aragon (ligne 7- plaque bleue)

Coordonnées
Tél : 01 46 78 76 70
Fax : 01 46 77 04 27
Portable : 06 07 47 95 12
Courriel : andre.icard@wanadoo.fr

Restez informés de nos dernières actualités :